jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

lettre a un ami

Précis d’une Conférence qui a eu lieu aux Écoles Normales le 9 ventôse [an III – 27 février 1795], entre un des Élèves et le professeur de l’entendement humain.

Extrait de

Louis-Claude de Saint-Martin,

Lettre à un ami sur la Révolution française ou Considérations politiques, philosophiques et religieuses sur la Révolution française.

Suivies du précis d’une conférence publique entre un élève des Écoles Normales et le Professeur Garat.

museum

L’École normale de l’an III

Elle fut « une vaste colonne de lumière qui, sortie tout à coup au milieu de ce pays désolé, s’éleva si haut, que son éclat immense put couvrir la France entière et éclairer l’avenir » - Jean Baptiste Biot (1774-1862).

La création de l’École normale

La Convention décide le 30 octobre 1794 (9 brumaire an III) de créer à Paris une École normale dont le but est de former des instituteurs et des professeurs pour toute l’étendue de la République :

moniteur1

1794 - Le Moniteur – Décret pour les Écoles Normales

Arrêté des représentants du peuple près des Écoles Normales

Gazette nationale ou Le Moniteur Universel (Tome X – 3e série). N° 122. Duodi 2 Pluviôse, l’an 3e. (Mercredi 21 janvier 1795, vieux style).

République française - De Paris. – Arrêté des représentants du peuple près des Écoles Normales - Du 24 nivôse, l’an 3e de la république française, une et indivisible

Pages 249-250

garat

Biographie et bibliographie de Dominique-Joseph Garat (1749-1833)

Dominique-Joseph GARAT est né à Bayonne le 8 septembre 1749. Membre du Barreau de Bordeaux, il vint à Paris très jeune et commence une carrière littéraire avec, en 1778, l’Éloge de Michel de l'Hôpital, chancelier de France. Il obtint le prix d’éloquence de l’Académie française en 1779 avec son Éloge de Suger, abbé de Saint Denis, puis le prix de l’Académie française de 1781 avec l’Éloge de Charles de Sainte Maure, duc de Montausier et celui de 1784 avec l’Éloge de Bernard de Fontenelle.

Rédacteur un moment au Mercure de France et à l’Encyclopédie méthodique, il se trouve à la rédaction du Journal de Paris au moment des États généraux en 1789 où il est élu député du baillage de Labour en compagnie de son frère ainé, avocat à Bordeaux. Il siège à l’Assemblée sur les bancs de gauche, vote toutes les mesures révolutionnaires mais vote contre la déclaration des droits de l’homme.

ecoles normales T1

Le 4 pluviôse an III - 1er Cours de Dominique-Joseph Garat aux Ecoles Normales

Analyse de l'entendement : Programme (pages 138-151)

Séances des Écoles normales recueillies par des sténographes et revues par les professeurs.

Nouvelle édition – Tome Premier

Paris. A l’imprimerie du Cercle social (1800)

An 9 de la République française

ecoles normales T1

Le 4 pluviôse an III - Cours de Dominique-Joseph Garat aux Ecoles Normales : 1ère leçon de l'analyse de l'entendement (pages 131-159)

Séances des Écoles normales recueillies par des sténographes et revues par les professeurs.

Nouvelle édition – Tome Premier

Paris. A l’imprimerie du Cercle social (1800)

An 9 de la République française

ecoles normales T2

 12e séance : 23 pluviôse an III Analyse de l’entendement : Plan général du cours

Dominique-Joseph Garat aux Ecoles Normales : (pages 3-40)

Séances des Écoles normales recueillies par des sténographes et revues par les professeurs.

Nouvelle édition – Tome Second - Paris. A l’imprimerie du Cercle social (1800) - An 9 de la République française

Douzième séance (23 pluviôse). [Plan général du cours]

 ecoles normales T1debatsSéances des Écoles normales recueillies par des sténographes et revues par les professeurs.Huitième séance, le 29 pluviôse an III - Cours de Dominique-Joseph Garat aux Ecoles Normales : Débat - Analyse de l'entendement. (p.206-233)

Nouvelle édition – Tome Premier - Débat - Paris. A l’imprimerie du Cercle social (1800) - An 9 de la République française

Analyse de l'entendement - Garat, professeur

Huitième séance, 29 pluviôse

Garât. Je trouve sur le bureau une liste assez nombreuse d'élèves qui ont demandé la parole sur l'entendement humain; mais avant de donner la parole aux citoyens qui sont sur cette liste, je crois devoir entretenir un instant l'assemblée de deux ou trois lettres que j'ai reçues, et qui contiennent des questions à peu-près du même genre que celles qu'on peut faire dans les écoles.

Damiron 1828

1828 – Damiron - Essai sur l'histoire de la philosophie en France au dix-neuvième siècle

Par M. Philibert Damiron (1794-1862),
élève de l’ancienne École normale, Professeur de philosophie au collège royal de Bourbon.

Paris, Ponthieu et Compagnie, libraire, Palais royal et Quai Malaquais, n° 1. Leipzig, Ponthieu, Michelsen et Cie. 1828

Chapitre : École sensualiste – Garat - Pages 55-63

Garat

Né en 1758 [mort en 1833].

moreau

MOREAU Louis

Le philosophe inconnu. Réflexions sur les idées de Louis-Claude de Saint-martin, le théosophe. Suivies de fragments d’une correspondance inédite entre Saint Martin et Kirchberger.
Paris. Jacques LECOFFRE et Cie, Libraires, rue du Vieux-Colombier, 29, Ci-devant rue du Pot-de-Fer-Saint-Sulpice, 8.
1850

Chapitre II. Débats à l’École normale entre Saint-Martin et Garat (pages 38-72)

Aller au haut