1884 Année 1884

Busserolle - Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire

   Article - Saint-Martin

Estampes et Jannet - La Franc-Maçonnerie et la Révolution

   Chapitre XI - La Révolution de 1789

1884 – Busserolle - Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire

1884 Busserolle t6Jacques-Xavier Carré de Busserolle (1823-1904)

Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine.

Tours, Imprimerie Rouillé-Ladevèze, 1884, Tome VI, p.7-8

Société archéologique de Touraine.

Article Saint-Martin, p. 7

Saint-Martin (Louis-Claude de), dit le Philosophe inconnu, né à Amboise, le 18 janvier 1743, fit ses éludes à Pontlevoy et son droit à Paris. Il fut ensuite avocat du roi au siège présidial de Tours. Il quitta bientôt ces fonctions pour entrer dans la carrière des armes. Après avoir été pendant cinq ou six ans officier au régiment de Forêt [sic pour Foix], il donna sa démission et se mit à voyager dans toute l'Europe. De retour en France, il se livra avec ardeur à l'étude des matières métaphysiques et composa divers ouvrages sous les initiales Ph..… Inc. (le Philosophe inconnu). Il avait l'intention de créer une école de mysticisme dans le genre de celle de Martinez Pasqualis. Partisan et admirateur de Jacob Bœhme, il tomba souvent dans le grand défaut de cet écrivain, en ne se montrant [8] pas suffisamment clair et intelligible dans l'exposé de ses principes. Il s'occupa également de poésie et obtint quelques succès dans ce genre.

Voici la liste de ses ouvrages :

  • Des erreurs et de la vérité, ou les hommes rappelés au principe universel de la science, Édimbourg, 1775, in-8°. Seconde édition, retouchée par le Fr. Circonspect, Salomopolis Androphile, 1781, in-8°. Autre édition, Édimbourg, 1782, in-8°.
  • Tableau naturel des rapports qui existent entre Dieu, l'homme et l'univers, Edimbourg, 1782, in-8°
  • Clef des erreurs et de la vérité, Herselaïm, 1789, in-8°.
  • L'Homme de désir, Lyon, J. Sulpice Grabit, 1790, in-8°. Deuxième édition, Paris, Levrault, 1802, in-12.
  • Ecce homo, Paris, Cercle social, 1792, in-12.
  • Lettre à un ami sur la Révolution française, Paris, J.-B. Louvet, an III, in-8°.
  • Le nouvel homme, Paris, Cercle social, an IV, in-8°.
  • Éclair sur l'association humaine, Paris, Cercle social, an V, in-8°.
  • Le crocodile ou la guerre du bien et du mal arrivée sous le règne de Louis XV, poème épico-magique en 102 chants, Paris, Cercle social,an VII, in-8°.
  • Essai sur les signes et les idées, relativement à la question de l'Institut, an VII, in-8°.
  • L'aurore naissante, ou la racine de la philosophie, de l'astronomie et de la théologie, traduit de l'allemand de Jacob Bœhme, Paris, an IX, in-8°.
  • De l'esprit des choses, ou coup d'œil philosophique sur la nature des êtres et sur l'objet de leur existence, Paris, Laran, an VIII, in-8°.
  • Le ministère de l'homme d'esprit, Paris, Migneret, an IX, in-8°.
  • Quarante questions sur l'origine, l'essence, l'être, la nature et la propriété de l'âme, traduit de l'allemand de Jacob Bœhme, Paris, Migneret, 1807, in-8°.
  • De la triple vie de l'homme, selon le mystère des trois principes de la manifestation divine, traduit du même auteur, Paris, Migneret, 1809, in-8°.
  • Le cimetière d'Amboise (pièce de vers), Paris, an IX, in-8° de 16 pages.
  • Le livre rouge.
  • Des trois principes de l'essence divine, ou de l'éternel engendrement sans origine de l'homme, traduit de l'allemand de Jacob Bœhme, Paris, Laran, an X.
  • Œuvres posthumes de M. de Saint-Martin, Tours, Letourmy, 1807, 2 vol. in-8°.
  • Des nombres, œuvre posthume, publiée par L. Schauer, Paris et Amsterdam, 1861, in-8°.
  • Poésies, Leipsic, 1800, in-12.
  • Correspondance inédite de L.-C. de Saint-Martin et Kirchberger, baron de Liebistorf, Amsterdam et Paris, 1862, in-8°.

Louis Claude de Saint-Martin mourut à Aunay (Seine), le 15 octobre 1803.

Bibliographie

- J.-B. M. Gence, Notice biographique sur L.-C. de Saint-Martin, Paris, 1824, in-8°.
- Matter Saint-Martin, sa vie et ses écrits, Paris, Hachette, 1872, in-8°.
- Bourlet [Tourlet ?] et J. M. D., Notice historique sur les principaux ouvrages de Louis-Claude de Saint-Martin, in-8° de 24 pages.
-  L. Caro, Essai sur la vie et la doctrine de Saint-Martin, Paris, Hachette, 1852.
- Chalmel, Hist. de Touraine, IV, 449.
- Larousse, Grand diction. Mst. du XIII [ ?] siècle, XIV, 77.

bouton jaune   Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire

1884 – Estampes et Jannet – La Franc-Maçonnerie et la Révolution

1884 Estampes JannetLa Franc-maçonnerie et la Révolution / par Louis d'Estampes et Claudio Jannet

Louis d'Estampes, (1829-1898) et Claudio Jannet (1844-1894)

Seguin frères (Avignon)

1884

Chapitre XI – La Révolution de 1789. Extrait, page 201

M. Lecoulteux de Canteleu ajoute à ces noms des premiers affiliés de la loge des Amis réunis des noms qui ne marquèrent pas moins dans les fastes les plus sanglants de la Révolution :

[…]

Dans la loge des Philalèthes ou Chevaliers bienfaisants, ou disciples de Pasqualès [sic], de Jacob Bœhme et de St-Martin, dominaient, après les membres du Grand-Orient, le prince de Hesse, le vicomte de Tavennes, d’Amar, de Saint-James, Tassin, de Bondy, Mesmer, Duchanteau, Cagliostro, etc., Grimm et le reste du club d’Holbach.

Dans la loge de la Candeur étaient, outre les députés au Grand-Orient, les Lameth, Lafayette, le marquis de Montesquieu, Moreton de Chanbrillan, Custine, Laclos, Latouche, Sillery, d’Aiguillon, le marquis de Lusignan, le prince de Broglie, et généralement les maçons dévoués au duc d’Orléans.

Dans la loge des Neuf Sœurs, sous le vénérable Pastoret, on distinguait le duc de la Rochefoucauld, et, outre les dé [202] putés du Grand-Orient, le commandeur Delomieu, Lacépède, Bailly, Cerutti, Foucroy, Millin, Bonne, Château-Randon, Chénier, Mercier, Gudin, Lamatterie, le marquis de la Salle, l’apostolat Noël, dom Gerles, Rabaud Saint-Étienne, Petion, Fauchet et Goupil de Préfeln, qui passèrent bientôt après la Bouche de fer. On y voyait encore Franklin, Meslay, Delort, Bignon, Rémy, Mercier, Lalande, Dufresne, qui y avaient reçu Voltaire.

bouton jaune  La Franc-maçonnerie et la Révolution / par Louis d'Estampes et Claudio Jannet | Gallica (bnf.fr)