jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Calendrier perpetuel 1824Année 1824
- Arnault - Biographie nouvelle - Article Repnin.

- Gence - Notice biographique sur Louis-Claude de Saint-Martin

- Joly – Mémorial sur la révolution française - Chap. XVIII. Récapitulation sommaire – Art. 6

- Journal des Savants - Notice de Gence

- Revue encyclopédique - Compte-rendu de la Notice de Gence sur Saint-Martin

Année 1824

1824 - Arnault - Biographie nouvelle

1824 Arnault BiographieBiographie nouvelle des contemporains ou dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la révolution française, ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes, soit en France, soit dans les pays étrangers ; précédée d’un Tableau par ordre chronologique des époques célèbres et des évènements remarquables, tant en France qu’à l’étranger, depuis 1787 jusqu’à ce jour, et d’une table alphabétique des assemblées législatives à partir de l’assemblée constituante jusqu’au dernières chambres des pairs et des députés.
Par MM. A. V. ARNAULT, ancien membre de l’Institut ; A. JAY ; E. JOUY, de l’Académie française ; J. NORVINS, et autres Hommes de lettres, Magistrats et militaires.
Ornée de 300 portraits au burin, d’après les plus célèbres artistes.
Tome dix-septième. POR-RICHEL.
Paris, A la librairie historique, Hôtel d’Aligre - Rue Saint Honoré, n° 125
1824. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k411285k 

 Article Repnin (p.365)

Potemkin mourut peu de semaines après cette altercation, emportant dans la tombe la satisfaction d’avoir obtenu la disgrâce de ce rival. Repnin se retira à Moscou, où il forma un club de Martinistes, illuminés dont il partageait fortement les opinions religieuses, mais qui de fut n'était, dans celle occasion.

1824 – Gence - Notice biographique sur Louis-Claude de Saint-Martin

1824 gence noticeNotice biographique sur Louis-Claude de Saint-Martin ou le Philosophe Inconnu
Jean-Baptiste-Modeste Gence
Paris. Imprimerie de Migneret . 1824 - https://books.google.fr/books?id=QmhjAAAAcAAJ

Cette notice comporte 3 parties :

Une Introduction,
Le corps de la notice,
Une analyse bibliographique.

On trouvera l’ensemble de la Notice sur le site du Philosophe Inconnu : https://www.philosophe-inconnu.com/notice-de-gence-sur-saint-martin/

En 1902, Papus a publié dans Louis-Claude de Saint-Martin, sa vie, sa voie théurgique, ses ouvrages, son œuvre, ses disciples, p. 213-226, l’Analyse bibliographique que nous reproduisons.

Une réédition complète de la Notice a été faite par Xavier Cuvelier-Roy en annexe de son livre Sursum Corda, Trois entretiens sur les sciences secrètes, Diffusion rosicrucienne, 2003. ISBN : 9782914226165. 246 pages.

=> Sur le site, voir : 

- Notice de J.-B.-M. Gence (1824)
Comparaison entre la Notice de JBM Gence et l'article de la Biographie Michaud

1824 – Joly – Mémorial sur la révolution française

1824 memorial revolutionMémorial sur la révolution Française, ses causes, ses promesses et ses résultats ; précédé d'une introduction tirée de la politique sacrée de Bossuet ; suive d'un supplément sur le sort des principaux impies, usurpateurs, factieux, etc., de l'an 40 à l'an 1823.
Offert à tous les âges, mais surtout à la jeunesse.
Par Toussaint Félix Jolly, ancien professeur et pr. Chanoine rég. De la congrégation de France, chanoine honoraire et ci-devant professeur du séminaire de Troyes
Paris, Imprimerie ecclésiastique de Beaucé-Busand, Hôtel Palatin, près Saint-Sulpice
1824 - http://books.google.fr/books?id=6-cPAAAAYAAJ

Chap. XVIII. Récapitulation sommaire – Art. 6 (p.498)

Chap. XVIII. Récapitulation sommaire des tentatives, du progrès, et des expériences du philosophisme révolutionnaire de 1715 à 1820. - Article 6

Crédulité de ses adeptes en France.

10.°— Présage des succès du philosophisme dans la crédulité ridicule et insensée à laquelle Dieu livre ses adeptes. Ne voulant plus croire à l'Évangile, ils deviennent le jouet de tous les charlatans de l'Europe. Une espèce d'illuminé, le comte de Saint-Martin [sic. Saint-Martin n'a jamais été comte ni marquis], les remplit de ses visions ; Mesmer les électrise par ses secrets magnétiques qu'il leur vend au poids de l'or : ils sont mystifiés par Joseph Balsamo, se disant en France le comte de Cagliostro, aventurier né à Palerme en 1743, ancien garçon apothicaire, Franc-Maçon universel, vivant de désordres et d'escroqueries, presque divinisé en 1783 à Paris, où il prophétisait et évoquait à la volonté des amateurs les morts de tous les siècles, César, Clovis, Mahomet, Charlemagne, Jeanne d'Arc, Henri IV, Marie de Médicis, etc. ; exilé par le parlement de Paris en 1786, condamné à Rome en 1791, à une prison perpétuelle, et mort en 1796 dans cette prison.

1824 journal des savants1824 – Journal des Savants

Journal des Savants
A Paris.
De l’imprimerie royale
1824 - http://books.google.fr/books?id=YVAwjY8u5DIC

Novembre 1824 - Notice de Gence (p.699)

Notice biographique sur Louis-Claude de Saint-Martin ou le Philosophe inconnu, par M. Gence. Paris, impr. De Migneret, in-8°. de 28 pages

1824 - Revue encyclopédique

1824 oct revue encyclopediqueRevue encyclopédique ou analyse raisonnée des productions les plus remarquables dans les sciences, les arts industriels, la littérature et les beaux-arts ;
Par une réunion de membres de l’Institut et d’autres hommes de lettres.
Tome XXIV - Paris, au bureau central de la revue encyclopédique, rue d’Enfer Saint Michel, n° 18. - Octobre 1824 - http://books.google.fr/books?id=a9YFAAAAQAAJ

Compte-rendu de la Notice de Gence sur Saint-Martin (pages 199-200)

99. — Notice biographique sur Louis-Claude de Saint-Martin, ou le Philosophe inconnu, avec cette épigraphe : In eo spiritus veritatis loquebatur, et non cognoverunt eum. Paris, 1824; in-8° de 28 pages.

M. (J.-B.-M.) Gence, connu par plusieurs ouvrages, surtout par une nouvelle et excellente traduction de l’Imitation de Jésus-Christ, et par divers articles de la Biographie universelle, se plaint, dans la préface de cette notice, de ce qu’elle a été tronquée et défigurée dans la Biographie universelle. — On sait que M. de Saint-Martin, dont il décrit la vie et indique les ouvrages, né le 18 janvier 1743, à Amboise, et mort le 13 [sic pour 14] octobre 1803, près Paris, fut un célèbre illuminé, un théosophe, et, comme dit M. Gence, un modeste savant et un spiritualiste si profond, qu’il est souvent impossible de le comprendre. Sa théosophie plus étendue que celle des anciens brahmanes, des bouddhistes, de Socrate, de Platon, des juifs cabalistes, des sophis [sic] ou moines musulmans, et des grands alchimistes du XVIe siècle, n’est pas exempte de quiétisme ; elle ressemble beaucoup à celle de Jacob Bœhm, longtemps pâtre et cordonnier, avant qu’il écrivit ses ouvrages obscurs sur de prétendus secrets rapports entre le ciel et la terre ; elle a aussi des points de contact avec certaines doctrines de Swedenborg, dont il semble pourtant n’avoir pas adopté la nouvelle Jérusalem venue du ciel eu 1757. En un mot, la théorie mystérieuse de M. de Saint-Martin est bâtie sur le théisme et sur la religion chrétienne, à laquelle il ajoutait, comme tous les théosophes, et retranchait ce qu’il jugeait à propos, d’après ce qu’il apprenait ou croyait [p.200] apprendre en unissant son âme au principe universel. Martinez Pascalis, autre théosophe, mais docteur théurgique, avait été le premier maître de M. de Saint-Martin ; le second fut Jacob Bœhm dont il traduisit plusieurs ouvrages. De son nom et de celui de Martinez est venu le nom de martinisme, pour désigner la doctrine commune d’illumination et de correspondances qu’ils ont enseignée toute leur vie. (Voy. Histoire des sectes religieuses ; par M. GRÉGOIRE, ancien évêque de Blois, tome Ier, p. 400 et suiv.). Il faut avouer que, dans les livres des théosophes, il y a parfois des développements dignes d’attention et d’intérêt. LANJUINAIS.

Aller au haut