jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

Les historiens de Paris. MM. Edmond Texier (1), Mercier (2) - Extrait, pages 218-219

1. Tableau de Paris
2. Le Tableau de Paris

… Il y a surtout un chapitre fort curieux, et qui, aujourd'hui, paraîtrait tout à fait de circonstance : c'est l'Amour du merveilleux. — « L'amour du merveilleux, nous dit Mercier avec un bon sens inaccoutumé, nous séduit toujours, parce que, sentant confusément combien nous ignorons les forces de la nature, tout ce qui nous conduit a quelque découverte en ce genre est reçu avec transport. » — Et il nous raconte comme quoi les Parisiens ont cru très passionnément un homme qui avait annoncé qu'il s'enfermerait dans une bouteille, puis un enfant qui voyait sous terre, puis un chanoine qui avait déclaré que, tel jour, et à telle heure, il voyagerait dans l'air : il nous parle du mystérieux baquet de Mesmer, et des convulsionnaires dont les tours de force et les secrets jetaient dans les esprits une telle épouvante, qu'un poète tragique, nommé Guymond de la Touche, en devint fou comme l'Oreste de son Iphigénie en Tauride, et en mourut de frayeur. Mercier ajoute, toujours dans sa veine de bon sens : — « Une secte nouvelle, composée surtout de jeunes gens, paraît avoir adopté les visions répandues dans un livre intitulé les Erreurs et la Vérité, ouvrage d'un mystique à tête échauffée (Saint-Martin), où brillent néanmoins quelques éclairs de génie Cette secte est [page 219] travaillée d'affections vaporeuses : maladie singulièrement commune en France depuis un demi-siècle (déjà! en 1788 !). maladie qui favorise tous les écarts de l'imagination, et lui donne une tendance vers ce qui tient du prodige et du surnaturel L'activité de l'esprit humain qui s'indigne de son ignorance ; cette ardeur de connaître et de pénétrer les objets par les propres forces de l'entendement ; ce sentiment confus que l'homme porte en lui-même, et qui le détermine à croire qu'il a le germe des plus hautes connaissances, voilà ce qui précipite les imaginations vers cette investigation des choses invisibles ; plus elles sont voilées, plus l'homme faible et curieux appelle les prodiges et se confie aux mystères : le monde imaginaire est pour lui le monde réel. » — Tout cela, pour être écrit par un amateur de paradoxes, n'en est pas moins sage; et, pour dater de soixante-cinq ans, n'en est pas moins actuel.

bouton jaune   Les historiens de Paris. MM. Edmond Texier, Mercier - Extrait

Aller au haut