jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

revue histoire littérire 1923 titre

Auguste Viatte, Le théosophe Saint-Martin et le Génie du Christianisme

Revue d’histoire littéraire de la France, Janvier-Mars 1923, n°1, p. 530-533

Dans une note de Chateaubriand et son groupe littéraire (1), Sainte-Beuve parle, très élogieusement, des critiques adressées au Génie-du Christianisme par le théosophe Saint-Martin. En effet, le Philosophe Inconnu a rarement composé des pages plus curieuses ou plus vivantes. Il relève avec sagacité, dans l'œuvre de Chateaubriand, les mêmes défauts que nous y apercevons aujourd'hui, et que ses contemporains n'y voyaient guère. Ses appréciations méritaient mieux que de rester enfouies au fond d'un livre introuvable et en grande partie illisible, le Ministère de l'Homme esprit (2). Il y a là une lacune évidente. Malgré l'ampleur de ses citations, Sainte-Beuve ne la comble pas. Il ne reproduit guère que le début des raisonnements de Saint-Martin, et c'en est la partie la moins intéressante. Depuis, je ne crois pas que personne s'en soit occupé. Le texte est long, sans doute, une trentaine de pages. Mais, à défaut d'une publication intégrale, on en pouvait donner une analyse, en extraire les passages saillants. On jugera, par ceux que nous reproduirons, si la besogne en valait la peine.


 

Aller au haut