jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

Calendrier perpetuel 1826 27Anné 1826

- Revue Le Lycée armoricain  Tome 8
    Encyclopédie progressive

- Lefranc (Abbé) - Le voile levé pour les curieux
    Des martinistes 

- Revue LeLycée armoricain Tome 7
    De l’état actuel de l’esprit théosophique 

1826 Revue Le Lycée armoricain  Tome 8 

1826 lycee armoricain vol8Le Lycée armoricain
Huitième volume
A Nantes, de l’Imprimerie de Mellinet-Malassis, imprimeur et membre de la Société académique
1826 - 8 volume. An 1826. 43° livraison
http://books.google.fr/books?id=kyQKAAAAIAAJ

Article : Encyclopédie progressive – Extrait pages 386-387

L’esprit philosophique peut parvenir à dégager la religion de ce qui n’est pas elle, mais il ne viendra jamais à bout de la perfectionner elle-même, parce qu’elle est d’essence divine. M. Benjamin Constant rappelle les avantages que les incrédules ont tirés de la physique et de l’astronomie de la bible ; mais qui ne sait pas aujourd’hui que le sens littéral de ce livre cachait un sens spirituel. Chez les catholiques, Pascal et Nicolle ont expliqué quelques passages de ce sens. Chez les protestants, une foule d’auteurs, entre autres Muralt ont trouvé les allégories morales les plus sublimes [387] dans la lettre des écritures ; chez les théosophes, Saint Martin y a découvert la philosophie la plus profonde, et Swedenborg, qui établit aujourd’hui une nouvelle église, ne s’étaie que du sens spirituel de la bible, qu’il ne trouve certainement pas opposé aux notions les plus exactes de l’astronomie et de la physique. 

1826 - Abbé Lefranc - Le voile levé pour les curieux 

1826 lefranc voileLe voile levé pour les curieux ou Histoire de la Franc-maçonnerie depuis son origine jusqu’à nos jours.
Par M. l’abbé Lefranc (1739-1792), supérieur des Eudistes de Caen, tombé sous la hache des assassins à Paris, le 2 septembre 1792.
Avec continuation extraite des meilleurs ouvrages
Liège, de l’imprimerie de Ve Duvivier et Fils, libraires, rue Vindre d’île, n° 603.
1826, https://books.google.fr/books?id=r7wqAAAAMAAJ

Ce livre est la réédition de celui paru en 1792, sous le titre Conjuration contre la religion catholique (pages 329-352). Une autre édition de cette édition de 1792 propose le chapitre VIII,  Des Martinistes, p. 202-216.

Une autre édition du Voile levé pour les curieux a eu lieu en 1816.: 

Nous reproduisons ici que les extraits des pages 268-269 et 330, qui ne se trouvaient pas dans les éditions précédentes.

Pages 268-269

Mais Mesmer semble avoir préparé les esprits à admettre en France les systèmes de Swedemborg, de Lavater, de Saint-Martin et de plusieurs autres fanatiques qui prêchent dans tout l’Europe une [269] nouvelle doctrine, qui se répand avec une rapidité inouïe. Déjà elle est connue en Allemagne, en Hollande, en France, en Angleterre ? On en donne des leçons dans les loges francs-maçonnes, et à mesure que le nombre des initiés augmente, ils forment de nouvelles assemblées sous le nom de Martinistes, de Swedemborgistes, etc.

Page 330

Oui, c’est aujourd’hui un crime, non seulement de travailler à assurer le salut des fidèles, mais même de paraître professer la religion chrétienne ? C’est cette foi que l’on veut détruire dans le cœur de tous les chrétiens, afin que tous les hommes n’aient plus de confiance que dans les lumières des Schrœpffer, des Swedemborg, de Barbarin le somnambuliste, du charlatan Cagliostro, du mystique Lavater, du visionnaire Saint-Martin.

Aller au haut