jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

Le mysticisme religieux, physique et théosophique. Extrait, pages 350-351

Un pieux prélat du Wurtemberg, OEtinger, et un gentilhomme français, Saint-Martin, comprirent autrement les faits mystiques qui venaient de se produire.

Le premier, plus apprécié de nos jours que de son temps, publia en allemand un Extrait des œuvres de Swedenborg, en 1765, et y joignit une série de publications, qui continuaient, en les développant et en les systématisant, les idées principales de Bœhme [Swedenborgs und Anderer irdische und himmlische Philosophie, Leipz., 1765. — Œuvres d'OEtinger, publiées par Ehmann, 1853].

Le second, Saint-Martin, né en 1715 [sic pour 1743], mort en 1803, tout en se professant le disciple de Bœhme, qu'il appelait « la plus grande lumière qui eût paru sur la terre après Celui qui est la lumière même, » et qu'il traduisit comme nous l'avons dit [V. ci-dessus, p. 272], fut d'abord un des adeptes du kabbaliste portugais Martinez Pasqualis, fondateur de la secte des martinistes très occupée du commerce des esprits. Aussi Saint-Martin apporta de grandes modifications à la doctrine de Bœhme. Il publia plusieurs [page 351] ouvrages, qui toutefois ne passèrent pas le cercle très restreint de ses partisans et de ses amis, quoique quelques-uns en fussent traduits et d'autres imprimés à l'étranger, où il avait des correspondants enthousiastes [Des erreurs et de la vérité, 1775. —- Tableau naturel des rapports qui existent entre Dieu, l'homme et l'univers, 1782. — De l'esprit et de l'essence des choses, 1800. — Le ministère de l'homme esprit. — L'homme de désir].

Saint-Martin, initié par ses maîtres au commerce des esprits, fut naturellement un des premiers à suivre avec une croyante attention les faits extraordinaires ou les forces mystérieuses qu'un nouveau genre d'expériences tentées dans le domaine de la nature sembla, sous les mains d'un médecin, Mesmer, jeter comme un défi à l'incrédulité, au matérialisme du siècle, et même aux doctrines scientifiques des Bernoulli, des Euler, des Linné, des Gravesand et des Buffon.

bouton jaune   Le mysticisme religieux, physique et théosophique

Aller au haut