jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

Calendrier perpetuel 1849- Alzog – Histoire universelle de l'Eglise - 2e époque (1789-1848) 
- Cantu - Histoire universelle – T 19 - Chapitre XXXVII. Philosophie – Sciences sociales - Utopies.
- Catalogue de la bibliothèque célèbre de Ludwig Tieck
- Chateaubriand - Mémoires d'outre-tombe - Années de ma vie, 1802 et 1803.
- Dumas - Le collier de la reine - XVI – Mesmer et Saint-Martin.
- Encyclopédie catholique – T 50 (Dict. de géologie) - Articles Martinez-Pasqualis et Saint-Martin
- Eynard - Vie de Madame de Krüdener.  
- Feller - Biographie universelle ou dictionnaire historique des hommes - Articles : Saint-Martin et Kirchberger
- Franck - Dictionnaire des sciences philosophiques - Articles Saint-Martin, « Métaphysique » et « Nature ».
- La Phalange - La femme libre - Extrait d’une lettre adressée à M. Ernest Legouvé, Paris, le 4 mai 1848
- Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts - Séance du 5 mai 1848
- Mickiewicz - Les slaves – T. 3 et T. 4
- Willm - Histoire de la philosophie allemande depuis Kant jusqu'à Hegel – T 4 

1849 – Alzog – Histoire universelle de l'Église 

1849 AlzogHistoire universelle de l'Église

Par Johannes Baptist Alzog (1808-1878)

Traduite sur la cinquième édition par Isidore Goschler, chanoine honoraire de Carcassonne, docteur ès-lettres, licencié en droit, directeur du collège Stanislas et Charles Félix Audley

Seconde édition – Tome troisième
Paris. V. A. Waille, libraire éditeur, rue Cassette, 6.
Jacques Lecoffre et Cie, libraires, rue du Vieux Colombier, 29

1849 - 2e époque (1789-1848) 2e partie

2e époque (1789-1848) 2e partie – Chap. 1. Révolution française. – Pontificat de Pie VII.

La réaction religieuse fut alors universelle. Elle se manifesta en maint écrit de l'époque. Et d'abord dans les ouvrages de Saint-Martin [+ 1804], qui, s'attachant bien plus aux rêveries de Jacques Bœhm et de Pordage qu'aux enseignements de l'Eglise, eut, par là même, peu d'influence, malgré ses intentions droites et son intelligence peu commune. Saint-Martin revêtit de formes fantastiques les idées mystiques sur la nature de Bœhm et de Pordage, et en composa un système mystico-théosophique, qu'il propagea surtout parmi les francs-maçons initiés aux plus hauts grades (1). Martin Ducrey se rendit très utile à la cause de Dieu par l'école qu'il fonda à Salanchcs [depuis 1800], et plus tard par sa chartreuse de Malan. Mais l'homme qui contribua le plus, à cette époque, [428] à la restauration des choses religieuses, à la glorification du Christianisme, fut, sans contredit, l'illustre Chateaubriand, dont l'éloquente plume remua toute la France en faveur d'une cause depuis longtemps abandonnée par les littérateurs en vogue.

Note

1. Des erreurs et de la vérité, 1775. Edimb., 1782, 2 vol. L'Homme de désir. Lyon, 1790. Ecce Homo. Paris., 1792; Lipsiæ [Leipzig ?], 1819. De l'Esprit des choses. Paris, 1800, 2 vol. Œuvres posthumes. Tours, 1807, 2 vol.

[Un compte-rendu de ce livre a été publié en 1848 dans la Nouvelle revue de Bruxelles]

1849 - Cantu - Histoire universelle – T 19

1849 CantuHistoire universelle

Par César Cantu (1804-1895)

Soigneusement remaniée par l’auteur, et traduite sous ses yeux, par Eugène Aroux, ancien député, et Piersilvestro Léopardi

Tome dix-neuvième

Paris, chez Firmin Didot frères, éditeurs, imprimeurs de l’Institut de France, rue Jacob, 56.

1849 - Chapitre XXXVII. Philosophie – Sciences sociales - Utopies.

=> Voir sur le site : César Cantu - Histoire universelle, T. 19

1849 - Catalogue de la bibliothèque célèbre de Ludwig Tieck

1849 TieckCatalogue de la bibliothèque célèbre de Ludwig Tieck, qui sera vendue a Berlin le 10. décembre 1849 et jours suivants, par A. Asher & Comp

De A. Asher & Co, Ludwig Tieck, Albert Cohn

Publié par A. Ascher & Comp., 1849 - https://books.google.fr/books?id=mHYHAAAAQAAJ

page 3

62. Angelus, Joh. und G. Josephi. Geistlieche Hirten-Lieder. Musique 4 part. en 1 vol. 8vo. Brefzlaw. s. d. vel. Première édition de cet ouvrage célèbre, dont l'auteur était le précurseur de St. Martin, Mad. Guyon etc. Titre manuscrit

page 144

3221. (St. MARTIN.) Le Crocodile, ou la guerre du Bien et du Mal, arrivée sous le règne de Louis XV. Poème Epiquo- Magique en 102 chants. 8vo. Paris 1798. (an VII.) cart.

3222. ( — — ) L'homme de désir, par l'auteur des Erreurs et delà Vérité. 8vo. Lyon 1790. cart.

8223. ( — — ) Le nouvel homme. 8vo. Paris 1795. (an IV.)

1849 – Chateaubriand - Mémoires d'outre-tombe - Années de ma vie, 1802 et 1803.

1849 chateaubriandM. François-René vicomte de Chateaubriand (1768-1848)

Tome quatrième.

Paris. Eugène et Victor Penaud frères, éditeurs, 10, rue du faubourg Montmartre.

1849

Paris, 1837. - Revu en décembre 1846

Années de ma vie, 1802 et 1803 - Châteaux. — Madame de Custine. — M. de Saint-Martin - Extrait, pages 75-81

=> Voir sur le site : La rencontre chez Chateaubriand

1849 – Dumas - Le collier de la reine - XVI – Mesmer et Saint-Martin.

Alexandre Dumas : Le Collier de la Reine - 1849

1849 - Le collier de la reine - Épisode des mémoires d’un médecin - Par Alexandre Dumas

Semaine littéraire du Courrier des Etats-Unis - Paul Arpin. Bureau du Courrier des Etats-Unis, 12 Park Place - 1849

Deuxième volume de la série Mémoires d'un médecin qui comporte en outre Joseph Balsamo, Ange Pitou et La Comtesse de Charny. On peut trouver une analyse ainsi que le texte complet du livre sur le site de la Bibliothèque Dumas, l’œuvre d’Alexandre Dumas en ligne : Le Collier de la Reine

Édition de 1860 en 2 vol., publiée chez Michel Lévy Frères, rue Vivienne, 2 bis, Paris, tome I, pages 210-213.

=> Voir l'article sur le site : XVI – Mesmer et Saint-Martin

1849 - Encyclopédie catholique – T 50 (Dict. de géologie)

1849 dic geologieDictionnaire de Géologie
Suivi d’esquisses géologiques et géographiques
Par M. A. de Chesnel et Dictionnaire de Chronologie universelle, par M. Champagnac
Publiés par M. l’abbé Migne, éditeur de la Bibliothèque universelle du clergé ou des cours complets sur chaque branche de la science ecclésiastique.
Tome unique 1849
Chez l’éditeur, aux ateliers catholiques du petit Montrouge, barrière d’Enfer de Paris
Encyclopédie catholique
Répertoire universel et raisonné des sciences, des lettres, des arts et des métiers, avec la bibliographie des hommes célèbres depuis l’origine du monde jusqu’à nos jours, et des gravures dans le texte, publiée sous la direction de M. l’abbé Glaire, doyen de la faculté, de M. le Vte Walsh et d’un comité d’orthodoxie.
Tome dix-septième. Paris, Parent Desbarres, éditeur. 1848.

 Article Martinez-Pasqualis. p.1080

MARTINËZ-PASQUALIS, chef de la secte dite des Martinistes, institua son nouveau rite à Bordeaux en 1754, vint à Paris en 1768, et alla mourir au Port-au-Prince en 1779.

Article Saint-Martin, p.1296

 SAINT-MARTIN (Louis-Claude), métaphysicien, né à Amboise le 18 janvier 1743, mort à Aunay le 13 octobre 1803, âgé de 60 ans.

1849 - Dictionnaire des sciences philosophiques 

1849 dict sciences philo t4Dictionnaire des sciences philosophiques par une société de professeurs et de savants

Tome quatrième

Paris. Chez L. HACHETTE ET Cie, rue Pierre Sarrazin, n° 12 (Quartier de l'École de médecine).

1849 -  Article Saint-Martin - Article « Métaphysique » - Article « Nature ».

=> Voir sur le site l'article sur Saint-MartinDictionnaire des sciences philosophiques

 

Article « Métaphysique ». Extrait p. 239

… Enfin, d’autres se sont efforcés de s’élever au-dessus de la raison même et d’atteindre à la suprême vérité, à la contemplation de l’infini, en s’affranchissant de toutes les conditions que la science impose, par les seules forces de l’enthousiasme et de l’amour ? Cette tentative est le fond commun du mysticisme ; le trait distinctif de tous les systèmes qu’il a mis au jour depuis l’école d’Alexandrie jusqu’à Jacob Bœhm, Fénelon et Saint-Martin. Comment s’étonner qu’avec de tels procédés : l’inspiration aveugle, une dialectique chimérique qui n’a que le nom de commun avec celle de Platon, et des définitions, des axiomes arbitraires faussement imités de la géométrie ; comment s’étonner qu’on soit arrivé à discréditer des recherches vers lesquelles l’esprit humain, malgré tant de déplorables échecs, se sentira toujours entraîné ?

Article « Nature ». Extrait p. 394

… Dans ce grand mouvement des esprits vers l’étude de la nature, les doctrines les plus influentes sont celles de l’animisme et du vitalisme universels, des forces occultes, des sympathies et des antipathies, ce sont les théories mystiques des théosophes et des kabbalistes, qui essayent d’effacer la distinction de l’esprit et de la matière, à force de matérialiser l’un et de spiritualiser l’autre. Telles sont les tendances de Reuchlin, d’Agrippa, de Paracelse, de Cardan ; le péripatéticien Porte ( ?), l’averrhoïste [sic] Cesalpini, Fracastor, Gilbert et la plupart des grands physiciens de ce temps y participent plus ou moins. Les mêmes tendances réapparaissent au XVIIe siècle avec les deux Van Helmont, Marcus Marc de Kronland, Robert Fludd, Jacques Bœhm, Jean Amos Comeam ; au XVIIIe siècle, avec Swedenborg et Saint-Martin ; et la nouvelle philosophie allemande s’y est livrée avec un enthousiasme réfléchi et méthodique.

1849 – La Phalange

1849 la phalangeLa Phalange – Revue de la science sociale
XVIIIe année – 1ère série in-8. Tome IX
Premier semestre 1849
Paris – Aux bureaux de la Phalange, rue de Beaume, 2

http://books.google.fr/books?id=jcgaAAAAYAAJ

La femme libre - Extrait d’une lettre adressée à M. Ernest Legouvé, Paris, le 4 mai 1848, p.65

Lettre à propos de son cours sur l’histoire morale des femmes ; elle avait trait particulièrement à la séance où il fut question de la femme libre. [Pages 59-66] Cette lettre est signée : Henriette*** (artiste).

Un mot encore, un seul, je vous prie, sur le jargon du saint-simonisme : « ce jargon qui se cache, dites-vous, sous les apparences mystiques et déclamatoires de perfectibilité, et qui n'est au fond que l'apothéose du corps, la glorification matérielle, la ruine de la grandeur humaine. »

Je connais peu la doctrine saint-simonienne, je dois vous l'avouer, monsieur, et si j'ai cru pouvoir en entreprendre la défense, ce n'est guère que par les révélations que vous m'en fournissiez, révélations que je trouvais, en effet, si souvent empreintes de ce mysticisme que vous réprouvez, et qui m'a fait tressaillir d'émotion. Je crois avoir des preuves pour établir sa parenté avec toutes les doctrines socialistes, et je les emprunte à Saint-Martin, l'un des mystiques les plus remarquables et les moins connus. Voici les paroles qu'il prononçait bien avant l'apparition de toutes les théories socialistes :

« Homme, rappelle ton discernement pour ne pas te tromper dans tes voies ; parce que les actions sont différentes, doivent-elles te paraître opposées ? L'homme est combattu, même par la diversité de ce qui est vrai, parce que la vérité s'est subdivisée pour l'accompagner dans les différents degrés qu'il a parcourus dans sa chute. Si tu ne cueilles les fruits de l'un de ces degrés, tous ceux que tu parcours ensuite ne feront que te troubler et t'ôter tes forces. L'unité est dans chacun d'eux ; c'est à la lumière de son flambeau que tu peux tous te les rendre profitables (1). »

(1) L'homme de Désir, [chant 228, v.5-7] par Saint-Martin, dont les ouvrages publiés à la fin du dernier siècle ont paru sous le pseudonyme de : un philosophe inconnu.

1849 - Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts

1849 t2 sciences moralesMémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine et Oise

Tome deuxième

Versailles, Montalant-Boubleux, imprimeur de la Société, avenue de Sceaux, n° 4

P.-F. Étienne, libraire, rue Saint-pierre, n° 13

1847 - Séance du 5 mai 1848 - 1849 - Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts

 Séance du 5 mai 1848 - Page XXXIV

Dans une Notice sur Claude de Saint-Martin, dit le Philosophe inconnu, qui vécut à la fin du XVIIIe siècle, M. BOUCHITTÉ vous a raconté la biographie de ce philosophe illuminé dont la doctrine est restée si obscure. Il vous a présenté l’analyse de sa doctrine sur la chute de l’homme, sur le bien et le mal, sur le libre arbitre, et sur l’idée de l’espace ; et il a insisté sur les doctrines politiques que Saint-Martin opposa aux excès de la révolution française, dont cependant il admettait le principe.

[Cette notice se trouve dans le Dictionnaire des sciences philosophiques]

1849  - Feller - Biographie universelle ou dictionnaire historique des hommes

1849 Feller t5Biographie universelle ou dictionnaire historique des hommes qui se sont fait un nom par leur génie, leurs talents, leurs vertus, leurs erreurs ou leurs crimes
Par F.-X. DE FELLER.
Édition revue et continuée jusqu’en 1848 sous la direction de M. Ch. WEISS, conservateur de la bibliothèque de Besançon, membre de plusieurs académies, et de M. l’abbé BUSSON, ancien secrétaire du ministère des affaires ecclésiastiques et vicaire général honoraire de Montauban.
Tome V - Paris.
J. Leroux, Jouby et Cie, libraires, rue des Grands Augustins, 9 - Gaume frères, libraires, rue Cassette, 4 - Outhenin Chalandre, rue de Savoie, 5 - Lille. L. Defort, imprimeur libraire - Besançon, Outhenin Chalandre fils.

=> Voir sur le site les articles sur : 1849 - SAINT- MARTIN (Louis-Claude de), dit le Philosophe inconnu et  Kirchberger

Adam Mickiewicz (1798-1855) - Les slaves

1849 Michiewicz t3Cours professés au Collège de France par Adam Mickiewicz (1842) et publié d’après les notes sténographiées

Paris. Au comptoir des imprimeurs-unis

Comon éditeur

Quai Malaquais, n° 15 - 1849

Tome troisième : Soixante-huitième leçon - Soixante neuvième leçon
Tome quatrième : Douzième leçon - Dix-huitième leçon 

=> Voir sur le site l'article

 

Aller au haut