jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

1874 deschamps t2

Les sociétés secrètes et la société  ou Philosophie de l'histoire contemporaine 

Par l'auteur du Monopole universitaire, destructeur de la Religion et des Lois

[R. P. Nicolas Deschamps, s.j.,

membre de l'Académie romaine, De Religione catholica]

Tome second

Avignon – FR. Seguin Aînés, Imprimeur-éditeur

13, rue Bouquerie

1874

Cet ouvrage de Nicolas Deschamps, Les sociétés secrètes et la société, comporte trois tomes. Les deux premiers ont été publiés en 1874 et le troisième tome seulement en 1876. L'éditeur explique ce retard par le décès de l'auteur survenu juste au moment de l'impression du premier tome :

« Il nous est enfin donné de reprendre et de terminer la publication de cet important ouvrage. La mort de l'auteur, survenue prématurément et presque subitement pendant l'impression du premier volume, est la seule cause d'une aussi longue interruption. Ce fâcheux événement, on le comprendra sans peine, nous prive de publier l'ouvrage avec tous les développements que l'auteur avait eu en vue et que lui seul était capable de donner à son travail. Nous pouvons du moins compléter, dans une certaine mesure, ce qui a déjà paru. M. Claudio JANNET, avocat distingué d'Aix, qui fut à la fois le disciple et l'ami du R. P. DESCHAMPS, a bien voulu dépouiller avec le soin le plus minutieux les manuscrits laissés par ce dernier; il a recueilli toutes les notes, coordonné les divers documents amassés par lui ; il en a extrait la matière d'un fort volume, que nous livrons aujourd'hui à la publicité. Une table analytique de tout l'ouvrage le termine et facilite ainsi les recherches. »

Nous publions sur cette page, le tome second. Avec les deux autres tomes (datée de1874 pour le 1e et 1876 pour le 3e), ils constituent la première édition. Une seconde édition des 3 tomes paraît en 1880 et 1881. Ces éditions ont été modifiées par Claudio Jannet, ami de Nicolas Deschamps, qui a poursuivi son étude.

Pour chaque tome, nous publions les éléments de la première édition (1874 pour les deux premiers tomes et 1876 pour le 3e) et ceux de l'édition plus complète de 1880-1881. Les occurrences recherchées sont : Saint-Martin, Martinistes, Philosophe inconnu. L'occurrence illuminisme, illuministe n'offre ici que peu d'intérêt, l'auteur confond les illuminés de Bavière avec l'illuminisme proprement dit.

Nous avons trouvé 12 fois le terme Saint-Martin, trois fois St-Martin, Martinistes et Philalètes, deux fois Martinisme, Chevaliers bienfaisants, une seule fois Willermoz et Philosophe inconnu.

Comme pour le premier tome, il y a plusieurs erreurs, des amalgames et une méconnaissance de l'ensemble de ces termes. Ainsi dès la première citation, Saint-Martin est considéré comme l'âme prépondérante des réformes de la franc-maçonnerie, posant « des principes plus radicalement encore destructeurs du mariage et de la famille. Le plus apparent, celui qui a servi de base à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, si souvent appelés principes de 89. » (p.21). N. Deschamps confond le Martinisme avec le Spiritisme (p.22) et considère Saint-Martin « comme le grand maçon, âme de tous les convents et de toutes les loges » (p.90).

Le contenu de cet ouvrage comme pour le premier tome, est à prendre avec précaution et réserve.

Aller au haut