jsn pixel1
jsn pixel2
jsn pixel3

Index de l'article

Tome troisième

1842 Reghellini t3La maçonnerie: considérée comme le résultat des religions égyptienne, juive et chrétienne

Par le F.·.M.·.R.·.Reghellini.·.de Schio
Tome troisième
Bruxelles, H. Tarlier, libraire-éditeur
1829 – E.·. V.·. 5829. V.·. L.·.

Extrait, p.329

Chapitre XXXIX - Histoire Extrait, p.329

L’Histoire nous fait connaître que Swedembourg [sic] et le baron de Hund, instituteurs des réformes religieuses, pour suivre en entier les analogies, furent aussi des réformateurs de la Maçonn.˙., la regardant comme une religion ; on découvre dans leur système Maçon.˙. que la Bible ou la vision leur en a fourni tout le canevas, ce que nous dirons aussi des réformateurs Pascalis Martines et de St Martin : leur dogme Maçon.˙. est fondé entièrement sur la Bible.

Aller au haut